dans BLOG

S02E03 – Retour à la réalité

Les vacances sont finies, et bien finies : reprise du travail et des déplacements, et #projetbarré en suspens.

Nous sommes donc rentrés depuis 10 jours. Après presque 5 semaines en camping-car, dont près de 3 en ‘travailleurs nomades’ (relatées ici), nous avons retrouvé « tout le confort moderne » de notre appartement, confort qui au final ne nous avait pas manqué tant que ça. Nous avons également retrouvé avec beaucoup moins de plaisir les bonheurs de l’aéroport au petit matin, de ses salles d’embarquements bondées et de ses vols retardés… Grumpf.

Côté recherche immobilière, nous pataugeons un peu. Il semble impossible de trouver un bien à la fois authentique, proche d’Avignon et situé dans une zone où nous pouvons exploiter une activité commerciale. Il nous faut donc envisager d’autres solutions (faire construire ?), prendre notre bâton de pélerin pour aller à la rencontre des institutionnels qui, nous en sommes persuadés, seront nos meilleurs partenaires et affiner encore notre concept en tenant compte de ces aléas…

Mais ce n’est pas grave : nous ne sommes pas pressés 🙂

Nicolas démarre un nouveau boulot en septembre, qui va l’emporter aux Etats-Unis pour deux semaines qui marqueront le début d’une période particulièrement chargée pour lui, et pour ma part côté boulot la rentrée s’annonce épique, et le début de l’année prochaine pire encore, sans parler du manuscrit de mon livre de recettes que je dois livrer pour le 3 décembre…

Nous allons donc poursuivre tranquillement nos recherches, rencontrer les institutionnels intéressés (nous avons d’ailleurs rendez-vous le 17 septembre avec le Maire de Pernes les Fontaines) et compter sur un peu de chance pour trouver le bon lieu, au bon moment.

D’ici là, n’oubliez pas que vous pouvez nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram et partager nos publications pour nous faire connaître. Vous pouvez égalementvous abonner à notre newsletter pour avoir ce journal de bord livré une fois par mois directement dans votre boîte aux lettres.

A très vite,

Sophie

Laissez un commentaire

Commenter