dans BLOG

Clap de fin pour le #projetbarré…

Lorsqu’on lance une startup et qu’on réalise que le modèle économique imaginé ne fonctionne pas, on pivote : on change son offre, ses produits, ses services, la manière de les proposer, pour qu’ils correspondent au marché.

Lorsqu’on se lance dans un projet de vie et qu’au final, on change de direction, je crois qu’on fait juste « un choix », et choisir, c’est forcément renoncer.

Nous renonçons sans peine, sans sentiment d’échec, sans regret : notre vie a changé, et va changer encore, je vous en parle plus loin.

Lorsque nous nous sommes lancés, le #projetbarré résonnait comme une évidence : Nicolas commençait à tourner en rond dans son job et envisageait de se dégager peu à peu de ses obligations de salarié et nous avions envie de changer d’air pour revenir à des choses plus ‘terrestres’.

Sauf que voilà, la vie réserve des surprises, et nous ne sommes pas du genre à laisser passer de belles opportunités 🙂

Le déclencheur de cette remise en question se trouve principalement dans une (merveilleuse) offre d’emploi tombée du ciel pour Nicolas. Une offre à laquelle il ne devait pas résister, un job très bien payé , dans une boîte dans laquelle il a déjà bossé, pour travailler avec un ancien collègue, sur un projet passionnant à l’international.

Lorsque c’est arrivé, nous avions la tête dans le guidon, nous avons pensé « pas grave, ça ne change rien, ce sera juste un peu plus compliqué, peut-être plus long, mais on continue ». Et nous avons continué à confronter notre idée du #projetbarré à la réalité.

Nous avons affiné le business plan sur la base de nouveaux paramètres : si Nicolas ne pouvait gérer les travaux et l’exploitation, il faudrait acheter un bien plus cher que prévu, pour avoir moins de travaux, et être rentables plus vite, pour pouvoir rémunérer quelqu’un pour gérer la logistique du projet.

C’était faisable : un endettement plus long pour financer le bien sans utiliser le cash généré par la vente de notre appartement, que nous utiliserions pour financer le besoin en fond de roulement le temps d’être rentable. Validé avec la banque, ça passait crème.

Sauf qu’entre temps, nous avons découvert le nomadisme. Nous avons découvert que nous pouvions vivre mieux avec moins, que nous pouvions travailler en voyageant, et que nous adorons ça.

Et lorsqu’à notre retour, nous nous sommes confrontés à nouveau à la réalité du PLU et des règlementations, que nous avons réalisé qu’il faudrait viser plus cher encore, ou faire construire, nous avons commencé à réfléchir.

L’idée de base était d’acheter un bien de la valeur de notre appartement, pour lequel il nous reste 7-8 années de crédit et de réaliser une partie des travaux nous-mêmes.

Nico aurait géré l’exploitation en parallèle à une activité professionnelle réduite et dans quelques années, entre les revenus générés par l’activité et la fin du crédit, nous aurions pu réduire la cadence de nos vies professionnelles, gagner en liberté en travaillant autrement, en vivre dans une grande maison à la campagne où nous aurions accueilli des travailleurs nomades.

Et là, nous étions face à un projet gigantesque, qui impliquait un endettement sur 20 ans minimum, et 3 à 5 années difficiles entre nos vies pro, la gestion des travaux et le lancement de l’activité. Et vous savez quoi ? Nous n’en avons pas envie.

Ce qui était un projet de changement de vie sympa qui nous permettrait petit à petit de diminuer nos besoins matériels pour gagner plus en liberté et en sérénité était devenu un projet d’entreprise, qui allait nous enchaîner. No way !

Il ne s’agit pas de peur du risque, nous savons que notre #projetbarré a un beau potentiel. Il ne s’agit pas non plus d’un échec, nous avons appris beaucoup, découvert un nouveau mode de vie, et rien perdu, bien au contraire. Il s’agit juste d’être lucides, sur qui nous sommes, sur ce dont nous avons envie.

Ce dont nous avons envie tous les deux aujourd’hui, c’est de décroissance. Il parait même que c’est à la mode, et que ça s’appelle le « frugalisme », le fait de choisir de travailler moins pour vivre mieux.

Pas tout de suite, non, nous avons encore de beaux challenges professionnels devant nous (et 7-8 années de crédit à assumer, et les études de la poupette à financer…) mais ce choix de ne PAS nous lancer va nous permettre d’initier aujourd’hui ce que sera notre vie dans 5 ou 10 ans : une vie où nous pourrons choisir de travailler moins, de voyager plus, libérés de la plupart de nos contraintes matérielles.

En revanche, ce qui va changer rapidement, ce qui a déjà changé en fait, c’est notre mode de vie, qui va devenir de plus en plus nomade, au point que nous envisageons déjà de remplacer notre c*oppicar entrée de gamme par un modèle mieux équipé, pour être plus autonomes, mieux installés, pour partir plus souvent, plus loin, plus longtemps (et c’est qui qui va aller au Salon du Camping Car à Lyon en octobre, hein, qui ? :)).

Diminuer le besoin en fond de roulement, changer de business model et saisir des opportunité marché, ça ressemble quand même beaucoup à un pivot, non ?

Ce n’est donc pas la fin d’une belle aventure, juste un changement de perspective, et je tiens à remercier ici les nombreuses personnes qui nous ont soutenues, aidées, accompagnées. Je ne vais pas les citer parce que je sais que j’en oublierais, tant vous avez été nombreux à contribuer, chacun à votre manière… Mais sachez que nos discussions et vos conseils nous ont aidé à avancer, plus vite, mieux, dans notre #projetbarré, même si il s’arrête aujourd’hui.

D’ailleurs, il ne s’arrête pas, parce que contrairement à une startup, la vie ne s’arrête pas quand un projet de vie n’aboutit pas. Il change juste de forme, et tout ce que nous avons vécu et appris ces 15 derniers mois contribue à ce changement que nous initions, et à la vie que nous mènerons demain.

Et c’est plutôt une bonne nouvelle, au final.

Laissez un commentaire

Commenter

  1. C’était une belle aventure, donc on est un peu déçu, mais cela semble être le bon choix, et comme tu le dit ce n’est pas votre dernier mot.
    L’important c’est d’avoir toujours des projets et des envies.
    Et point super-positif on continuera à vous voir régulièrement!!!